15h07 Food & Drink

C’est quoi la cuisine fusion ?

definition cuisine fusion

La cuisine fusion est une association de deux mots qui offre à nos papilles des saveurs inédites.

Tout comme il faut effectuer une subtile différence entre cuisine et gastronomie, il faut aussi distinguer la cuisine, qui est l’art de préparer des aliments ; avec la fusion qui résulte d’un apport externe (épices, savoir-faire, goût, texture…) pour apporter des notes surprenantes et savoureuses à un plat. 

Pour faire simple, le terme « Fusion » est le plus souvent appliqué à l’acte de combiner deux substances ou éléments ensemble. En cuisine, il s’agit donc d’assembler des ingrédients de différentes cultures et de fusionner des recettes.

Tex-Mex, Afro-Américain, Latino-Américain, Indo-Chinois, Cajun, Euro-Asiatique… Aujourd’hui on mange sans frontières avec la cuisine fusion dans laquelle on peut retrouver des tacos façons kebabs, des makis Californiens ou des plats Franco-Thaï qui bouleversent totalement nos habitudes. 

Comment la cuisine fusion est-elle apparue ?

La cuisine fusion existe certainement depuis des siècles, lorsqu’à l’époque coloniale les humains ont conquis de nouveaux continents, emportant avec eux de nombreux aliments et des traditions propres à leurs territoires. Lors de ces croisades, un véritable mélange des saveurs s’est opéré, bouleversant souvent les mets habituels de certains pays et notamment des Occidentaux qui avaient des cultures gastronomiques très ancrées. Les abats, tripes et autres façons de recycler les morceaux de viande ont été progressivement améliorés pour faire le visage du patrimoine culinaire de notre pays aujourd’hui.

Dans les cercles culinaires des grands chefs Français, la cuisine fusion est apparue dans les années 1970, lorsque les épices et herbes aromatiques sont tout droit venues d’Asie. Ces ajouts subtiles ont permis de moderniser voire revisiter certains accords, apportant une démocratisation de la cuisine Française à l’internationale.

cuisine fusion

C’est un peu grâce à la fusion des cuisines que l’art culinaire Français à pris tout son sens et les techniques de préparation se sont perfectionnées. En 1990, notre pays connaîtra d’ailleurs le boom de la cuisine fusion avec l’ouverture de nombreux restaurants prônant cette approche gastronomique. Les chefs se sont mis à créer des combinaisons de saveurs vraiment nouvelles proposant des menus uniques que les clients ne pourraient réaliser eux-même ou trouver ailleurs. C’est à cet instant que la cuisine fusion s’est définitivement inscrite dans la philosophie du monde postmoderne dans lequel elle combine, mélange, change et redéfinit des mets perçus comme traditionnels.

Quels plats sont issus de la cuisine fusion ?

Il y a des années, les gens ont commencé à découvrir différents goûts et cultures. Les idées stéréotypées sur la façon de combiner les saveurs et les manières de cuisiner de différentes traditions culinaires se sont progressivement envolées laissant un patrimoine culinaire dynamique faisant naître des plats emblématiques.

Le Bánh Mì

banh mi

Le Bánh Mì est un mélange culinaire de saveurs Vietnamiennes et Françaises. C’est un peu une combinaison parfaite de deux traditions culinaires et qui explique pourquoi ce plat novateur gagne en popularité chaque année sur les deux territoires. Pour faire simple, il s’agit d’un plat de street food composé d’une baguette croustillante ouverte en deux et remplie de boulettes de viande ou de cubes de tofu accompagnés de légumes marinés et de mayonnaise. Lorsque tous les aliments sont en place, de la coriandre et des piments en rondelles sont ajoutés pour parfaire l’explosion de saveurs. 

Les makis Californiens

maki californien

Il fait partie de notre quotidien, pourtant le maki californien est un excellent exemple issu de la cuisine fusion. Il a su convaincre tous les amateurs de sushi Japonais avec tous les ingrédients classiques de la gastronomie Américaine, c’est-à-dire la mayonnaise, l’avocat mais aussi le cottage cheese. L’idée est venue des nombreux Japonais qui se sont installés en Californie avant la Seconde Guerre mondiale. La fusion des deux cultures culinaires s’est effectuée au fil du temps voyant que les sushis originaux n’avaient pas de place pour le recevoir du fromage cottage ou de la mayonnaise.

Les arancini

arancini

Si vous connaissez les dolmas originaires de Turquie, vous devez absolument savoir qu’ils sont à l’origine d’une cuisine fusion avec la gastronomie Italienne. Les dolmas sont des petits rouleaux de riz ou de légumes farcis (courgette, aubergine, tomate, poivron, chou…) et enveloppés dans des feuilles de vignes. 

De leur côté, les arancini sont des beignets Siciliens qui se présentent sous la même forme oblongue, farcis avec divers ingrédients végétaux, sauf qu’au lieu d’être enveloppés d’une feuille de vigne saumurée, ils sont panés et frits. Depuis des siècles, lorsque la sécheresse frappe annuellement la Sicile durant 4 à 6 mois, les arancinis sont alors fourrés avec du ragù de veau ou du fromage feta, ce qui a à son tour influencé la garniture incorporée dans les dolmas permettant aujourd’hui de les trouver parfois avec de la viande hachées, des oignons et des épices Méditerranéennes.

Le ramen burger

ramen burger

Le ramen burger est une folie culinaire Japonaise inventée par le chef Keizo Shimamoto originaire du Japon mais servi pour la première fois sur son stand de street-food à New-York. Ce plat est résolument issu de la cuisine fusion de deux continents : L’Asie et l’Amérique du Nord.

Qu’est-ce qui fait son succès ? Il a simplement réalisé la prouesse de remplacer le pain par des galettes de nouilles japonaises (ramen) qu’il fait cuire et frire pour apporter une texture à la fois fondante et craquante. Ce hamburger totalement revisité est devenu une tendance culinaire en quelques heures seulement puisque les Américains sont désormais prêts à faire 4 heures de queue pour savourer le précieux mets.

Le tacos Français

tacos français

Le tacos que nous connaissons aujourd’hui en France surprend souvent les Mexicains pour qui la tortilla croustillante de maïs n’a absolument rien à voir avec leurs traditions. En effet, les dénommés tacos Français sont grandement inspirés de la cuisine Mexicaine par la présence d’une base de viande, d’oignons grillés et de sauce ; mais la feuille de blé que nous avons pour envelopper la farce fait davantage référence aux antojitos, aux burritos ou aux quesadillas plutôt qu’aux tacos originaux.

Les véritables tacos sont des sortes de grandes chips recourbées et croquantes faites de maïs. Elles sont garnis de viande, et de légumes avant d’être saupoudrés de coriandre et d’un jus de citron. Ici la cuisine fusion est encore présente puisque finalement le tacos Français s’est inspiré de la culture Mexicaine mais aussi des traditions Grecques en optant pour une galette de blé roulée et fermées autour de la viande comme pour un gyros.

Le jambalaya 

jambalaya

Le jambalaya est un véritable exemple de la cuisine fusion dont les origines remontent au XVIIIème siècle. Le cajun est un mélange d’épices originaire des bayous de Louisiane qui est apparu lors de l’arrivée des Français de Nouvelle-Écosse. En effet, lors de leur déportation de force du Canada vers le Sud des États-Unis, ces expatriés ont emportés avec eux une cuisine d’inspiration Française comprenant des assaisonnements typiques de la Provence mais aussi l’ajout de morceaux de porcs et des écrevisses qui ont donné naissance au célèbre plat : le jambalaya. Réalisée à base de riz, ce plat qui se veut rassasiant couvre une multitude de recettes très épicées à base de riz comme la paëlla Espagnole ou le riz pilaf à la Créole.

Le poulet Tikka Massala

poulet tikka masala

S’inspirer des aspects de la cuisine Indienne comme les légumes et les épices pour les fusionner avec une sauce originaire de Grande-Bretagne ; c’est le joli pari relevé par un chef Pakistanais Ahmed Aslam Ali dans son restaurant Écossais : le Shish Mahal. Lorsqu’un jour un client lui renvoie en cuisine son assiette de poulet considéré comme trop sec, il lui vient l’idée de napper la volaille avec de la soupe de tomates Campbell’s à laquelle il ajoute des épices pour la rendre plus juteuse. Après quelques ajustements pour obtenir une sauce parfumée au cumin et à la cardamome mais aussi parfaitement crémeuse, une combinaison gagnante puisque le poulet Tikka Massala fait aujourd’hui le tour du monde !

(Visited 17 times, 1 visits today)