9h54 Sorties

Chateau de Landsberg – L’histoire d’une terre fortifiée

chateau medieval alsace

Non loin de la petite ville de Barr, le chateau de Landsberg fait partie du riche patrimoine médiéval de l’Alsace.

Positionnée sur le ban de la commune de Heiligenstein, dans le Bas-Rhin, la forteresse Landsberg s’est érigée entre 1197 et 1200 dans les collines sous-Vosgiennes. 

Depuis octobre 1965, les vestiges restants font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques. De nos jours, en se rendant sur place on peut découvrir un superbe château en ruines. En y regardant d’un peu plus près ; on peut même deviner une partie de son histoire qui arrive à nous faire voyager dans le temps.

Pour ne rien manquer de son empreinte historique, on vous livre tous ces petits secrets dans notre article du jour.

Situation géographique et émergence architecturale

Les ruines du chateau de Landsberg en Alsace se dressent sur un contrefort Sud du Mont-Saint-Odile à environ 30 kilomètres au Sud-Ouest de Strasbourg. 

Placée stratégiquement sur un éperon montagneux à une altitude de 580 mètres, la forteresse domine le village d’Heiligenstein dans le département du Bas-Rhin (département 67).

archives chateau landsberg

C’est au début du XIIIe siècle que l’abbesse de Hohenbourg (Mont Saint Odile) vend la parcelle sur laquelle est construite le château à Conrad de Landsberg. Seul ayant droit sur le sol, l’homme ordonne à ses vassaux de construire des fortifications redoutables pour assurer la défense des abbayes de Hohenbourg (au Mont Sainte-Odile), Niedermünster, Truttenhausen et Andlau.

Ces grands travaux seront achevés par Woelflin, bailli impérial, en 1220 et des décennies durant, le château a été le siège ancestral des Chevaliers de Landsberg. Il a été conçu de façon à pouvoir se protéger tout en poursuivant l’ennemi. Ainsi, d’un point de vue architectural, on distingue un donjon carré, un oriel abritant une chapelle centrale et derrière lui s’érige de manière significative les bâtiments résidentiels de protection. 

dessin chateau landsberg

Face à sa robustesse, la forteresse a servi de modèle à d’autres châteaux Alsaciens tels que Bernstein, Ortenberg et Birkenfels.

Héritage de la propriété

Comme nous venons de la voir à l’origine, le chateau de Landsberg a été construit pour sécuriser les possessions de Staufer autour de Barr, Andlau et le monastère de Hohenburg ;  mais en 1237, Woelfelin est tombé en disgrâce auprès de l’empereur Frédéric II et le château est remis aux mains des seigneurs héritiers de Landsberg. 

Par la suite, les Landsberg se firent déposséder d’au moins la moitié du complexe du château, la partie restante fut confisquée par l’empereur Maximilien Ier puis donnée en fief à son chancelier Nikolaus Ziegler

cour chateau medieval

Cependant, les seigneurs de Landsberg ont réussi à ramener l’ensemble du complexe en leur unique possession au milieu du XVIème siècle. Mais le château central a été abandonné à des fins résidentielles au même siècle. La dernière preuve documentaire de l’usage résidentiel des bâtiments du château est un traité de trêve de 1525. 

Au XVIIIe siècle, les bâtiments entre-temps délabrés ont d’abord été utilisés pour l’agriculture, avant d’être utilisés exclusivement comme maison de forestier à partir des années 1780. Après que le complexe ait été confisqué en 1789 pendant la Révolution Française, l’édifice a été vendu au baron Friedrich von Türkheim comme bien national en 1790. Sa famille est toujours propriétaire de la ruine aujourd’hui.

Fait intéressant

La château abrite une particularité botanique. En hiver, on note la présence de petites fleurs jaunes qui portent le nom de Schlossbliemele.

L’espèce Méditerranéenne était cultivée comme plante ornementale dans la cour du château au Moyen-Âge. Elle est devenue sauvage ici depuis des siècles.

Histoire de la construction

Le libellé du document dans lequel le chateau de Landsberg est mentionné par écrit pour la première fois suggère qu’il n’a été érigé que peu de temps avant le XIIIe siècle ; et que sa construction n’a pu être achevée. 

Le début de la construction du complexe de Landsberg peut donc être daté entre 1197 et 1200

Le granit de la roche du château a été utilisé comme matériau de construction ; en particulier dans la partie inférieure de la forteresse principale. 

Pour les sections supérieures, des blocs à bosse en grès rouge ont été utilisés près du château. Les autres bâtiments ont été construits en pierres de taille lisse, également en grès.

Fondations

Le premier château médiéval désiré par Conrad de Landsberg se composait d’un donjon carré et d’un bâtiment résidentiel. Il a été agrandi dans le premier quart du XIIIe siècle au Sud-Est pour inclure une cour avec un mur-rideau. Ce dernier mesure 15 mètres de haut.

Le donjon mesure 9,30 × 9,00 mètres à l’extérieur et compte quatre étages avec des poutres apparentes. À l’exception du rez-de-chaussée, tous ses étages ont d’étroites meurtrières. Les murs épais de 2,30 mètres font encore environ 22,5 mètres de haut.

carte fortifications landsberg

Vers 1235, le château central fut construit au Nord-Ouest un second territoire d’édifices indépendants composé de deux bâtiments d’habitation ; et d’une haute courtine avec des tours d’angle arrondies. Les bâtiments n’étaient reliés qu’au noyau central par une cour extérieure.

Dans la partie Orientale du château principal, le bâtiment d’habitation abritait un hall d’entrée avec une porte en arc voûté et une citerne au rez-de-chaussée. A l’étage supérieur, il demeure deux doubles arcades (toujours conservées) à l’extérieur ; entre lesquelles la travée de la chapelle émerge de l’alignement de construction.

Développement

Dans la première moitié du XVe siècle, l’aménagement de la basse-cour est occupé par des meurtrières portées encore présentes de nos jours. 

Les découvertes des fouilles suggèrent que le mur Sud-Ouest du château principal s’est effondré au XVIème siècle. La vétusté obligea le château de Landsberg à être rénové dans le troisième quart du XVe siècle. La partie Sud du mur a été renforcée à l’intérieur d’une épaisseur de 1,65 mètre ; et en même temps augmentée de quatre mètres.

oriel et mur chateau

Dans le même temps, les éléments défensifs ont été adaptés aux armes à feu modernes. Cependant, cela n’a pas aidé à empêcher la capture de l’installation pendant la guerre de Trente Ans

Entre 1632 et 1634, la forteresse a probablement été détruite par les troupes Suédoises sous le commandement du général Gustaf Horn.

Ruines et reconstructions

Les vestiges de l’ancien portail principal ont été déposés en 1780 afin d’utiliser les pierres récupérées lors de la démolition. Elles ont servi la nouvelle construction de la maison du garde-forestier au Nord-Est du château ; mais aussi  pour construire des logements aux habitants en contrebas de la colline. 

ruines chateau landsberg

Au Nord-Ouest du chateau Lansberg principal se trouvent les vestiges du château dit Occidental. Il comprenait un grand bâtiment résidentiel avec un plan d’étage en forme de L ; et de hautes tours rondes de sept mètres d’épaisseur à ses angles Nord-Ouest et Sud-Ouest.

En 1869, la Société pour la Conservation des monuments historiques d’Alsace procède aux premières mesures de conservation de la partie supérieure du donjon ; dont le côté Sud est également renouvelé. A cette époque, les vestiges des remparts, aujourd’hui totalement disparus, existaient encore sur son plateau défensif. 

D’autres mesures de restauration ont suivi à partir du début du XXIe siècle.

vestiges chateau landsberg
© C.Dumoulin
mur chateau landsberg alsace
© C.Dumoulin
(Visited 111 times, 1 visits today)