7h41 Food & Drink

Vin blanc d’Alsace – Quels sont les cépages emblématiques de la région ?

vin blanc alsace

Le vin blanc d’Alsace s’impose dans le paysage gastronomique Français comme étant un bouquet à la fois sec et voluptueux. Il faut dire qu’aucune autre région viticole au monde n’a un passé aussi mouvementé que ce petit territoire de l’Est de la France. 

Les vins d’Alsace sont tout aussi variés : du Riesling corsé à l’opulent Gewürztraminer, leurs notes délicates en bouche font chavirer les amateurs les plus pointilleux. Passons en revu l’ensemble de ces cépages uniques et qui s’associent à merveille avec les spécialités culinaires locales. 

Les différentes variétés de vins blancs en Alsace

L’Alsace est une terre passionnante pour de nombreuses raisons. La tradition Allemande rencontre ici une âme Française, tandis que le cœur des paysages bat constamment pour un seul élément : le raisin.

raisin blanc souche alsacienne

Au IXe siècle, il y avait pas moins de 30 000 hectares de vignes. Aujourd’hui, ce n’est que 15 000 hectares en raison des guerres, du phylloxera et diverses problématiques dûes à un sol sablo-argileux.

Néanmoins, il y a aussi une typicité rare sur les vignobles Alsaciens, mais cela dépend du cépage. Afin de mieux définir les vins selon leur origine et ainsi les rendre plus français, l’appellation « Grands Crus » a été introduite en 1983 sur le territoire. 

Pour la première fois, des emplacements ont été définis et légalement stipulés délimités. Les vignerons espéraient que les 51 Grands Crus contribuent à faire en sorte que le cépage rouge ne soit plus au premier plan. Malheureusement, cela n’a pas fonctionné de cette façon et cela est dû par une présence et un maintien beaucoup plus aisé de 4 souches grains blancs :

  • Riesling
  • Pinot Gris
  • Gewürztraminer
  • Muscat.

On vous l’aurez donc certainement deviné : Le région est bien entre les mains du vin blanc.

90% des pieds plantés permettent la récolte de raisins blancs permettant la production du vin blanc d’Alsace.

C’est pourquoi on les appelle aussi les cépages « nobles » de la région. 

Note : En plus des quatre nobles, le Pinot Blanc et le Sylvaner sont également très présents. Ce dernier est un cépage domine du côté rouge flirtant avec le Pinot noir. Mais il permet de  produire des vins rosés et rouges aussi fruités que simples à déguster sur la fameuse Route des Vins d’Alsace.

Découvrons tout de suite, la spécificité de chacun de ces crus :

Le Riesling

riesling alsacien

Le Riesling est le cépage blanc le plus planté en Alsace. Cela est dû en partie par leur ténacité beaucoup plus riche. Il a une structure plus ferme et sent encore plus intensément les fruits à noyau et les agrumes. 

Les vins blancs Alsaciens issus de souche Riesling ont aussi souvent une teneur en alcool plus élevée. Cela était dû jadis au fait que les viticulteurs ajoutaient du sucre supplémentaire au moût en fermentation. Entre-temps, de plus en plus d’établissements vinicoles ont laissé faire le travail de la nature en laissant survenir le sucre naturel des raisins.

L’automne alsacien étant généralement très sec, les vendanges sont tardives et le Riesling exprime ainsi pleinement sa puissance. Durant cette période, les baies développent une teneur en sucre particulièrement élevée ce qui renforce son côté corsé en bouche. 

De plus, de nombreux viticulteurs aiment affiner leur Riesling dans de grands fûts en bois afin que les vins aient une structure solide et obtenir un fondant tendre au palais.

Le Gewürztraminer

gewurztraminer alsace

Si le Riesling apparaît assez différent du fait des différentes méthodes de vinification et des taux de sucres résiduels variables, la stylistique du Gewürztraminer est plus facile à appréhender. Il faut dire qu’aux quatre coins de l’hexagone et au-delà des frontières, l’Alsace est synonyme de Gewürztraminer. 

Provenant du mot Allemand « gewurz » signifiant « épicé », ce cépage est utilisé dans l’élaboration de vins corsés offrant un bouquet puissant. Il s’exprime avec un corps plein et une structure presque huileuse. Les notes intenses de litchi, de roses et d’épices douces sont typiques. 

Mais ce qui les distingue véritablement de ses homologues, c’est son opulence en alcool très élevée (14%). Grâce à sa faible teneur en acide tartrique, ce cépage est idéal pour accompagner une multitude de préparations culinaires. C’est aussi une excellente alternative pour ceux qui n’aiment pas le vin rouge. Avec son arôme intense, c’est un partenaire idéal pour les plats de magret de canard grillé ou même d’agneau.

Le Pinot gris

pinot gris alsacien

Un Pinot gris issu de vignobles « Grand Cru d’Alsace » est tout aussi riche que ses deux cousins précédents. Contrairement au Gewürztraminer, cependant, il contient généralement plus d’acide tartrique car il provient d’un cépage gris muté du Pinot noir. Il brille également par des nuances de fruits frais et secs et une note magique de miel. 

Cependant, comme le Riesling et le Gewürztraminer, un Pinot Gris d’Alsace n’est pas une boisson fruitée. Elle exprime beaucoup son caractère au travers de ses notes sèches renvoyant les splendeurs du sol sablo-argileux et parfois minéral sur lequel il pousse. 

Appelé « tokay » jusqu’en 2007, cette souche s’exprime à travers une robe grise faisant référence à celle des moines de la région. Avec son côté aromatique complexe, il accompagne facilement de nombreux plats rustiques. Si vous recherchez davantage un vin d’Alsace plus fin au verre, vous serez mieux servi avec le quatrième cépage noble de la région : 

Le Muscat

muscat alsace

Le vin blanc Muscat d’Alsace est majoritairement maigre et a une faible acidité tartrique. Ses grains ont une peau allant du jaune pâle au bleu-noir. Néanmoins, ils sont assez aromatiques avec leurs notes de fleur d’oranger et de roses.

Si les vignerons locaux suivent actuellement leurs voisins Allemands et élaborent de plus en plus leurs vins secs, les liquoreux sont une grande spécialité régionale. Le Muscat monte  sur la plus haute marche du podium bien que les vins liquoreux peuvent également être élaborés à partir de Pinot Gris.

Les meilleurs vins Muscat d’Alsace contiennent généralement des baies qui ont été laissées sécher sur la vigne. Ils sont proposés sous le nom de « Vendanges Tardives ». Seuls les quatre cépages nobles peuvent être utilisés pour sa confection. Cela apporte à nouveau un arôme profond dans les vins. 

Le blanc Auxerrois

cremant alsacien

Par ailleurs, il existe un autre cépage blanc plutôt secret qui, bien que ne faisant pas partie des quatre cépages nobles considérés comme Grands Crus Alsaciens, joue un rôle très important dans la production de vins effervescents : l’Auxerrois. Il est le principal donateur du célèbre Crémant d’Alsace. Avec les trois cépages Pinot (Noir, Blanc et Gris), des vins mousseux fins et légers sont créés s’illustrant par des notes florales et une élégante acidité tartrique. 

Les raisins du Crémant d’Alsace ne proviennent généralement pas des sites Grand Cru que nous avons vu précédemment. Ceci pour deux raisons : D’une part, parce que la haute qualité est privilégiée pour les grands vins de cépages ; d’autre part, parce que chaque cuvée élaborée à partir de raisins Grand Cru doit être approuvée au préalable.

La cuvée d’assemblage : Edelzwicker

edelzwicker alsacien

Traditionnellement, les cuvées d’Alsace ont tendance à être de nature plus simple que les autres régions viticoles de France. Ceux-ci sont commercialisés en étant assemblés sous le nom d’Edelzwicker. Il s’agit d’une dénomination au sein de l’appellation du vin blanc d’Alsace ; mais il n’a pas de potentiel de garde. Ce cru savoureux accompagne élégamment une choucroute garnie alsacienne, tout comme des produits de la mer et des légumes grillés. 

Ces mélanges de souches permettent d’avoir des vins élaborés à partir des cuves de grands sites.Toutefois, il faut considérer que ce vin blanc est issu de préférence d’un seul cépage. L’assemblage dépend du sol sur lequel le pied s’est épanoui et va conférer une structure à la fois légère et inédite. Découvrez immédiatement pourquoi dans la suite de cet article :

Quelles sont les particularités des sols et des cépages blancs Alsaciens ?

Comme une bande étroite, l’Alsace serpente de Mulhouse au Sud via Colmar et jusqu’à Strasbourg au Nord. La région ne fait que 100 kilomètres de long, et seulement 25 kilomètres de large. Ce qui est dû à une frontière naturelle entre le Rhin et les Vosges. 

Les Vosges et le Rhin ne forment pas seulement des frontières, elles assurent ensemble une étonnante diversité de sols. Même si l’Alsace en tant que région viticole avec ses 15 000 hectares n’est vraiment pas un empire (à titre de comparaison : Bordeaux a 112 000 hectares), elle impressionne avec 13 types de sols différents

cepages grains blancs alsace

Le granit et l’ardoise dominent au pied des Vosges ; tandis que près du Rhin on trouve davantage de de sable et d’argile, pour ne citer que les variantes les plus importantes. 

L’état du sol change tous les quelques mètres drastiquement pour se durcir de façon significative. Cela n’aide donc pas vraiment que les sites Grands Crus, avec leur orientation Est et Sud-Est, face à ces vastes plaines disparates. Les qualités du Riesling, par exemple, peuvent varier considérablement d’un endroit à un autre. Une lacune dont les Alsaciens sont conscients. C’est pourquoi les vignerons travaillent actuellement à rendre les emplacements plus petits et plus précisément définis.

De plus, cette région viticole majoritairement productrice de vin blanc d’Alsace présente un climat continental frais à doux avec des Étés ensoleillés et des Automnes secs.

(Visited 27 times, 1 visits today)