16h08 Food & Drink

Spécialités d’Alsace – Une des gastronomies les plus riches de France

specialite alsace gastronomie

Dans la cuisine de l’Est de la France, les plats sont copieux et les spécialités d’Alsace mettent au premier plan la viande et la charcuterie. Toutefois, les gâteaux et les tartes sont tout aussi populaires, notamment lors des fêtes de fin d’année. 

Il faut dire que les bouchers Alsaciens sont considérés comme des maîtres du fumage et de l’assaisonnement, des quiches aux terrines en passant par les saucisses cuites et la charcuterie. 

Ce qu’il faut retenir dans la gastronomie Alsacienne, c’est que « Tout ce qui vient du cochon est bon ».

En Alsace on a l’habitude de bien recevoir et d’accompagner le repas avec un bon verre de vin local ou une bière du terroir. C’est typique de l’art de vivre Alsacien ! Et quand ce n’est pas à  la maison, on se retrouve dans un Winstub cosy, une auberge ou une taverne dont il existe encore quelques coutumes intéressantes. 

Pour toutes les découvrir et ne rien manquer lors de votre venue dans la région, voici un tour d’horizon des spécialités d’Alsace à goûter absolument

La farandole des entrées (très) copieuses

Comme nous l’évoquions dans l’introduction, le porc est l’une des viandes les plus cuisinées dans la région.

Vous le rencontrerez sous toutes ses formes et ses assaisonnements : tourte, terrine, quiche, mais surtout saucisses à base de tripes et d’abats, saucisse longue conservation, gelée de tête de porc et bien sûr lardons et jambon… C’est là que sont nées les spécialités d’Alsace !

La salade Alsacienne

Le Sud de la France à sa fameuse salade Niçoise, tout comme l’Alsace à sa propre version gastronomique du plat qui ici, se nomme la kartoffelsalat (comprenez littéralement – salade de pommes de terre). 

La vinaigrette réalisée à partir de moutarde forte vient accompagner des rondelles de pommes de terre cuites à la vapeur, avec du cervelas, du cerfeuil de la ciboulette et des échalotes coupées finement. 

salade alsacienne

Pour parfaire l’ensemble et rendre toujours plus locale, certaines familles adorent y ajouter quelques cubes de munster dont le caractère renforce sa saveur typiquement régionale

Le kugelhopf saumon / brochet au Riesling 

Cette spécialité Alsacienne, on la connaît surtout en version sucrée ; mais saviez-vous que le kougelhopf se prépare couramment en apéritif sous forme de petites bouchées individuelles ?

La pâte reste identique (bien qu’on en retire le côté sucré) et du saumon et du brochet pêchés dans les torrents de montagne des Vosges.

kugelhopf salé

Ces derniers sont soit blanchis (cuits en bouillon) ;  soit frits et préparés avec des amandes avant d’être intégré à la pâte. Un régal !

La tarte à l’oignon

Lorsqu’on n’est pas natif de la région, il est courant de confondre la tarte à l’oignon et la célèbre tarte Flambée. Pourtant  les deux spécialités Alsaciennes n’ont absolument rien de semblable.

La tarte à l’oignon se distingue par son volume, obtenu par sa pâte brisée croquante à souhait ; et sa garniture moelleuse et caramélisée réalisée à partir d’oignons et de crème fouettée.

tarte oignon

L’ensemble est accompagné par une pincée de noix de muscade et se déguste à toute heure de la journée ! Un encas solo ou un mets à partager lors de l’apéro

La tarte flambée 

Si on l’appelle également flammekueche sous les influences Germaniques de la frontière ; la tarte flambée reste une des spécialités d’Alsace les plus populaires. 

Sa fine pâte blanche est rendue crémeuse grâce à l’épaisse couche de crème fraîche aromatisée de muscade et garnie d’oignons et de bacon.

tarte flambee

Lorsqu’elle est mise à dorer quelques minutes au four à pain, son odeur de lard fumé dégage une envie irrésistible d’y croquer. Un verre de Sylvaner pour l’accompagner et vous êtes prêt à voyager !

Place aux plats principaux Alsaciens

Si rurale que soient les traditions culinaires à leurs origines, les grands chefs de cuisine locaux, et surtout les légendaires frères Haeberlin, ont depuis longtemps concocté les recettes typiques de la région au rang de star de la gastronomie nationale.

Dans leur auberge d’Illhaeusern, la choucroute terre-à-terre faisant pleinement partie des spécialités d’Alsace est affinée avec du Crémant d’Alsace. Et ce n’est plus un risque de servir la choucroute avec du poisson au lieu de la viande. 

Voici donc pourquoi vous pourrez goûter autant de plats chauds en venant découvrir la région :

La choucroute garnie

Au centre de toutes les attentions, la choucroute Alsacienne est bien entendu le plat signature de la région de l’Est Français ! Le chou, conservé par acidification vinicole dans un pot en grès ou un pot en bois, est en fait le lit d’un plat de viande qui va continuer de l’aromatiser.

On y dépose du porc fumé, du bacon, un beau jarret, des boulettes de foie, de l’épaule et, bien sûr, des saucisses. 

choucroute alsacienne

Le plat est affiné avec des baies de genièvre, de l’ail, du saindoux et du bouillon, mais seul un demi-litre de Sylvaner ou de Riesling lui confère sa consécration culinaire ! Si l’on verse du champagne dans l’infusion ou même du saumon à la place du jarret de porc dans la cocotte ; le niveau gastronomique est atteint. 

La schiffala

 

Ce plat régional est né au XVIIIème siècle face à un recrudescence de palette de porc fumée. En effet, à l’origine, la palette de porc n’entrait pas dans la composition de la choucroute locale.

Par conséquent, les femmes des bourgs ont dû faire marcher leur créativité pour régaler leur foyer.

schiffala

Elles fait désormais partie du paysage local et des authentiques spécialités d’Alsace. La schiffala est donc une épaule de porc fumée servie avec une salade de pommes de terre ou des restant du chou à choucroute.

La palette à la diable

La palette à la diable rejoint l’histoire de la schiffala précédente.

En effet, face à la surconsommation de porc mais pas de ce morceau pourtant tendre à cœur, les femmes aux fourneaux ont dû ruser pour trouver une quantité de plats à réaliser pour ravir les papilles de leurs hommes. 

palette a la diable

Dans ce plat, la palette est amoureusement badigeonnée de moutarde avant d’être mise au feu, d’où son nom “à la diable”. Une fois rôtie, la pièce de porc était sortie encore fumante et arborait une couleur rouge ; et une coque croustillante qui en fait désormais un véritable emblème local. 

Le Baeckeoffe

Avec le Baeckeoffe, le monopole du porc se termine. Pourtant ce plat ancestral se hisse à la deuxième place parmi les plats Alsaciens reconnus dans l’hexagone.

En plus du cou de porc, le ragoût extrêmement copieux comprend également une épaule de mouton et une poitrine de bœuf hachées.

Baeckeoffe

Le tout est soigneusement empilé sur des rondelles de pommes de terre avant d’être arrosé de vin blanc. Lorsque les ingrédients sont disposés dans la cocotte en terre cuite (portant le nom éponyme du plat); ils se trouvent cuits pendant 24 heures dans un four à pain (d’où le nom Allemand Baeckeoffefour ouvert).

Accompagnez l’ensemble avec du Pinot Noir d’Alsace pour un bon appétit !

La Poularde ou le coq au Riesling 

Le coq au riesling (ou sa poularde) fait partie de toutes les bonnes cartes des restaurants Alsaciens. Et que boit-on avec ? Du riesling, bien sûr ! 

coq au riesling

Inspiré du fameux coq au vin national, ce plat Alsacien marie de nombreux légumes du terroir (champignons, asperges, échalotes) ; mais aussi du beurre et de la crème pour obtenir une cocotte savoureuse qui est cuite de longues heures. 

En plus des pommes de terre, les pâtes locales appelées spaetzles en font un plat divinement populaire.

Le filet de sandre au Riesling

En plus du porc, les plats de poisson ont une longue tradition.

Même si la pêche dans le Rhin ne joue plus aujourd’hui de rôle prépondérant dans les spécialités Alsaciennes ; les nombreux ruisseaux et rivières de la plaine veillent à ce que le filet de sandre au Riesling soit encore servi sur les tables locales.

sandre au riesling

Ce processus de culture en fait un véritable plat gastronomique dont le sandre est la vedette. On le retrouve également en matelote et même dans la bouillabaisse Alsacienne à base de brochet ; perches ; truites ; et anguilles qui resteront encore longtemps au menu.

D’autant plus que les étangs piscicoles du Sundgau ajoutent des carpes, qui sont généralement frites ou préparées en sauce à la bière.

Vous reste-t-il une petite place pour le dessert ?

Après ces plats généreux de la cuisine Alsacienne, n’oubliez pas de garder une petite place pour déguster l’un des desserts typiques de la région.

Si ce n’est pas le cas, prenez-en une part pour le goûter ou votre petit déjeuner, car ce serait réellement dommage de passer à côté ! 

Le Kougelhopf 

Le Kougelhopf déjà cité en entrée à surtout illustré sa carrière dans la farandole des desserts Alsaciens. C’est d’ailleurs dans cette version classique qu’il est le plus connu. 

Il s’agit d’un gâteau au levain léger à base de levure de bière aromatisée aux raisins secs et aux amandes. 

kougelhopf specialite alsace

Mais là où il se distingue le plus, c’est par sa forme ronde dont il tient son nom et son histoire qui rendent hommage aux couronnes des rois mages et à leur bijoux scintillants mis en valeur par la  présence des fruits confits. Encore une des vraies spécialités d’Alsace !

Les bredele

Bredele (petits biscuits en Alsacien) sont des spécialités locales incontournables lors des fêtes de fin d’année. Ils sont fabuleusement faciles à préparer et conviennent donc à la pâtisserie de Noël avec les enfants. 

Ils peuvent être utilisés pour décorer des arbres de Noël; des tables de fête ou simplement pour manger n’importe où et n’importe quand. 

bredele biscuit noel alsace

Les bredele sont également une coutume incontournable des marchés de Noël Alsaciens, où de nombreux types peuvent être achetés au poids ou en paquets. Vous l’aurez donc compris, en Alsace, Noël Alsace sent bon les bredele !

Le strudel

Le mot Germanique  » Strudel  » signifie «  tourbillon  » et décrit les couches de pâte feuilletée entourant la garniture.

Dans la recette traditionnelle inspirée de son voisin l’apfelstrudel, la est roulée et tirée jusqu’à ce qu’elle soit si fine qu’un journal puisse être lu à travers elle.

En Alsace, le type le plus populaire est le strudel aux pommes et aux fruits confits, mais il existe de nombreuses autres garnitures sucrées, mais aussi salées.

strudel pomme cannelle

Dans la région, tout comme le kougelhopf, le strudel peut faire la part belle aux épinards, à la choucroute tout comme à la viande.

La linzer torte

La tarte Linzer utilise une pâte très croustillante à base de farine ; de beurre doux ; d’un jaune d’œuf ; de zeste de citron ; de cannelle et contient des arachides.

Généralement ce sont des noisettes concassées qui sont ajoutées mais il est fréquent d’utiliser des noix ou des amandes.

tarte linzer

Une fois la pâte cuite à blanc, elle est recouverte d’une garniture de confiture de cassis ou ; alternativement, de prune, de framboise ou d’abricot. Enfin sa caractéristique majeure, c’est le treillis de pâte qui vient recouvrir l’ensemble du gâteau. II est réalisé en étalant de très fines lanières que l’on dispose en les croisant sur la confiture. La surface est ensuite badigeonnée de jaune d’oeuf batti et dorée au four.

Le gâteau de Linzer est un classique des fêtes Alsaciennes et se trouve souvent consommé à Noël.

Le stollen

Une autre pâtisserie Alsacienne insufflée par les influences Allemandes, c’est bien le stollen (qui signifie soufflé).

Ce gâteau en forme de pain est réalisé à partir d’une levure généreuse afin d’obtenir une pâte fine et légère. 

Les ingrédients principaux sont les farines mais aussi les fruits secs (souvent des raisins secs) ; ou d’autres garnitures telles que le massepain ou les graines de pavot.

stollen biscuit

Après cuisson, les pains sont enrobés de matière grasse encore chauds puis saupoudrés de sucre cristal puis de sucre glace ou décoratif qui va lui offrir sa coque blanche caractéristique.

Généralement, cette recette ancestrale est fabriquée toute l’année. S’ils sont fabriqués ou consommés pendant la période de l’ Avent et de Noël (comme c’est traditionnellement prédominant), ils sont également appelés stollen de Noël ; sans qu’il y ait de différences fondamentales dans la recette.

Les boissons locales

Lorsqu’on aborde le sujet des spécialités d’Alsace, on parle non seulement de bien manger; mais aussi bien boire… Et ce, de diverses manières.

Place à la note finale du repas typique de la région avec les boissons qui vont accompagner le dîner, se boire en apéritif et même en digestif.

La bière Alsacienne

Véritable berceau du brassage, l’Alsace s’illustre sur la première marche du podium Français.

En raison de ces nombreux champs de houblon parsemés dans la région, le territoire a toujours su subvenir aux besoins de ses habitants et des voyageurs de passage depuis le Moyen-Âge.

biere alsace

C’est ainsi que la bière Alsacienne a toujours été considérée comme de qualité inférieure. Ici, vous pourrez goûter la fameuse Kronenbourg ; mais aussi la Heineken, la Karlsbrau, la météor, et la familiale Schutzenberger.

Le vin blanc

Plus de 90% des vins Alsaciens sont des vins blancs dont les souches se plaisent dans ce climat privilégié abrité par le massif des Vosges. La région compte quatre cépages blancs majoritaires : 

  • Riesling
  • Pinot Gris
  • Muscat
  • Et l’incontournable Gewurztraminer. 
Gewurztraminer alsace

Ainsi, l’Alsace peut se prévaloir d’un riche intérêt viticole en raison de ces grains blancs très aromatiques.

Dans cette région, on distingue 3 normes : l’AOC Alsace, ; l’AOC Grand Cru Alsace ; et pour les vins effervescents produits selon la méthode champenoise traditionnelle l’AOC Crémant D’Alsace. De plus, on peut citer les Vendanges Tardives et la Sélection de Grains Nobles qui viennent parfaire ce paysage souligné par la Route des vins d’Alsace

Le Pinot Noir

Seul cépage produisant du vin en Alsace, le Pinot Noir local n’en est pas moins exceptionnel. Et si nous avions envie de jouer sur les mots ; nous pourrions même dire que ce dernier n’a pas à rougir face à des Bordeaux ou des Bourgognes Grands Crus. 

pinot noir alsace

Ce cépagne fait partie intégrante des spécialités d’Alsace. Sa souche tient son origine de la Bourgogne voisine où elle est apparue il y a plus de deux mille ans. 

Avec sa robe claire et ses tannins faiblement prononcés, ce vin régional offre une bouche fruitée à souhait. Il viendra sublimer les plats de gibier comme de poissons gras, mais aussi les entrées et les desserts les plus sucrés. 

L’eau-de-vie 

Que ce soit une eau de vie naturelle ou une eau de vie de fruits (alcool de cerise, de framboise ou de mirabelle), ou un Marc de Gewürztraminer ; il est rare de ne pas finir un repas traditionnel Alsacien sans ce petit digestif local.

Dans le climat doux qui permet la culture du vin et du houblon, les arbres fruitiers prospèrent aussi, qu’il s’agisse de cerises, de prunes, ou de poires. Les Vosges sont également riches en fruits sauvages.

eau de vie fruit

Les griottes riches en sucre, qui ont fait la renommée de l’eau-de-vie la plus célèbre de la région, la cerise. Elles sont aujourd’hui devenues extrêmement rares, mais on y trouve encore des framboises ; des fraises des bois ; des mûres ; mais aussi des baies de sureau, de sorbier et de rose.

Tous ces fruits sont parfaits pour en distiller des eaux-de-vie, ce qui peut se faire de deux manières différentes. Les fruits sont écrasés et mis à fermenter avant d’obtenir cette liqueur exceptionnelle.

Le vin chaud

Les marchés de Noël Alsaciens ne peuvent se dérouler sans qu’il y ait au moins un stand de vin chaud ! Face à la production grandissante des vignerons qui ont fait de l’Alsace l’une des régions viticoles Européennes les plus importantes ; le vin chaud local mérite donc l’attention accrue des œnotouristes ! 

Cette coutume incontournable de la fin de l’année fait entièrement partie des spécialités d’Alsace !

vin chaud marche noel

Demandez une bonne tasse fumante de cette boisson doucement épicée à la cannelle et à l’orange avant de vous faufiler entre les chalets en bois des marchés. C’est la coutume et on compte sur vous pour ne pas la manquer ! 

(Visited 60 times, 1 visits today)